Signaler un risque de désinsertion professionnelle

picto-desinsertionAfin de prévenir le risque de désinsertion professionnelle, l’ASTE met à votre disposition une procédure d’alerte précoce, confidentielle.

Un salarié qui rencontre un problème de santé peut se trouver à tout moment en difficulté pour poursuivre dans de bonnes conditions son activité professionnelle.

Qu’il s’agisse d’une maladie, d’un accident de la vie privée, d’une maladie professionnelle ou d’un accident de travail, que le salarié soit à son poste ou en arrêt de travail, nos équipes se mobilisent pour chercher la ou les solutions les mieux adaptées.

A l’aide de la fiche de repérage d’un risque de désinsertion professionnelle, vous pouvez signaler cette situation à risque.

Qui peut remplir cette fiche ?fiche-risque-dp

  • Tout salarié d’une entreprise adhérente à l’ASTE, dont l’état de santé est susceptible de retentir sur son emploi
  • Tout employeur adhérent de l’ASTE qui souhaite aider un salarié rencontrant un problème d’aptitude à son poste de travail
  • Tout représentant de salarié ayant connaissance d’un risque de désinsertion professionnelle
  • Tout professionnel de santé ou du secteur social connaissant un salarié d’une entreprise adhérente à l’ASTE qui rencontre une difficulté de santé pouvant entraîner un risque d’inaptitude, de handicap ou de rupture professionnelle :
    • Services sociaux de CRAMIF, CPAM, MDPH, Conseil départemental, mairie
    • Médecin conseil
    • Médecin traitant
    • Médecin spécialiste
    • Centre de réadaptation, de rééducation
    • Sameth
    • Pôle emploi
    • Cap emploi
    • Tout professionnel de l’ASTE (infirmière, AST, secrétaire, IPRP, personnel administratif, direction) remplissant son rôle de prévention et conseil pour lutter contre la désinsertion professionnelle.

Mode d’emploi de la fiche de signalement

  1. Téléchargez la fiche de repérage d’un risque de désinsertion professionnelle
  2. Remplissez-la directement à l’écran. Veillez à bien renseigner les champs obligatoires (indiqués par *)
  3. Cliquez sur le bouton « envoyer » (vous devez être connecté à Internet). Votre signalement sera transmis dans les plus brefs délais au médecin du travail en charge du suivi du salarié, pour décider des suites à donner à votre demande.