Apprendre à sauver des vies dans son entreprise

premier-secoursL’employeur peut solliciter son service de santé au travail pour que ses salariés soient formés aux gestes des premiers secours. Les adhérents de l’ASTE bénéficient de cette prestation.

 

Le point sur la formation avec Karole Ligonnière, formatrice-monitrice SST (Sauveteur Secouriste du Travail)

 

 

Vous dispensez, à la demande du médecin du travail, de l’infirmière, de l’AST ou de l’employeur, la formation de « Sauveteur Secouriste du travail ». De quoi s’agit-il précisément ?

J’assure cette formation pendant 2 jours consécutifs auprès des salariés de nos entreprises adhérentes qui en font la demande. Un tronc commun comprend une formation aux premiers secours pour sauver un adulte, un enfant ou un nourrisson dont la santé est en jeu. J’apporte aussi un complément de formation dans le cadre d’une activité professionnelle à risques spécifiques, comme le risque chimique par exemple. Au cours des 14 heures de formation, 80 % du temps est consacré à l’apprentissage du geste idéal à adopter pour porter secours à une personne dont la vie est en danger (malaise cardiaque, étouffement, brûlure grave, risque chimique, etc.). C’est pourquoi différentes mises en scène sont proposées aux stagiaires.

Vous sensibilisez également les employeurs sur l’importance de s’équiper d’un défibrillateur et de savoir l’utiliser en cas d’urgence dans l’entreprise ?

Oui. Posséder cet appareil en cas de malaise cardiaque est vital pour la victime. S’il est posé dans les 9 minutes qui suivent le malaise, pour pratiquer la relance du rythme cardiaque, il augmente de 70 % la chance de survie de la personne. De plus, lors de cette sensibilisation, on apprend précisément ce qu’est un défibrillateur, à quoi il sert, quand et comment s’en servir efficacement pour sauver des vies.

 

 

Bien au-delà du milieu du travail, “tout le monde peut sauver une vie !”, en particulier en cas d’arrêt cardiaque. “50 000 personnes [en] meurent chaque année… en France, 7 % seulement des victimes sont sauvées. On peut faire mieux, on doit faire mieux !”
C’est avec ce slogan que l’association RMC-BFM invite les particuliers à se mobiliser autour de l’arrêt cardiaque. Pour ce faire, elle propose une application gratuite, “Staying Alive”, disponible en 13 langues et qui peut être téléchargée via “Apple store” ou “Google Play”. On accède à la cartographie des défibrillateurs dans le monde : plus de 65 000 recensés.

Bien plus que cela, l’outil propose des fonctionnalités complémentaires pour sauver des vies :

  • la possibilité de localiser les défibrillateurs proches de chez soi ou à une adresse précise ;
  • le signalement possible de nouveaux défibrillateurs ;
  • le rappel des gestes qui sauvent avec l’illustration de la chaîne de survie “Appelez, massez, défibrillez et attendez les secours” ;
  • un mode “Urgence” pour obtenir de l’aide afin d’effectuer les bons gestes dans le bon ordre, lorsqu’on est confronté à une situation d’arrêt cardiaque ;
  • le “Bon Samaritain” permet à toute personne formée aux gestes des premiers secours de contribuer à sauver une vie en étant alertée en cas d’arrêt cardiaque à proximité.

publié le 21/04/2016