Addict Aide : un portail pour prévenir les conduites addictives en milieu professionnel

 

Les conduites addictives au travail font l’objet d’une préoccupation croissante.

Comment gérer un salarié qui a un problème d’alcool ? Peut-on organiser des tests de dépistage du cannabis au travail ? Quelles sont les limites de la consommation d’alcool au travail ?

Pour répondre à ces questions de façon pratique, claire et efficace, un nouveau site de référence, gratuit, est en ligne depuis 2 mois. Lancé par le Fonds action addictions (F2A),avec le soutien de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives et du ministère du Travail, Addict Aide rassemble et organise les informations sur les bonnes pratiques en matière de prévention et de prise en charge des conduites addictives en milieu professionnel.

Addict Aide est destiné aux chefs d’entreprise, dirigeants, salariés, partenaires sociaux, services de santé au travail, etc.

Chacun peut y consulter de façon anonyme et gratuite les informations dont il a besoin, soit à titre professionnel, soit à titre individuel :

  • méthodes de prévention et de prise en charge des addictions,
  • catégories et secteurs professionnels concernés, facteurs, effets, risques, statistiques
  • textes législatifs
  •  bonnes pratiques, guides, méthodes, démarches utiles (repérage, contrôle, sensibilisation, formation, parcours d’évaluation et de soin, annuaires, etc.)

Vous apprendrez par exemple que l’employeur peut faire pratiquer des tests salivaires pour détecter le cannabis à condition que le salarié travaille à un poste à risques. Et si vous vous demandez ce que l’on peut boire lors d’un pot en entreprise, vous saurez que vin, bière, cidre et poiré sont autorisés mais que l’employeur est responsable de ses salariés si certains reprennent la route ivres ensuite.

La prévention avant tout !

Addict’Aide diffuse aussi une liste de contacts pour trouver un médecin addictologue, une consultation en hôpital ou encore un spécialiste des troubles alimentaires. Il donne également des conseils pour réagir face à un salarié dépendant et propose des dossiers sur des stratégies de prévention à mener par les entreprises.

L’ASTE vous accompagne

Votre service de santé au travail vous propose plusieurs outils pour lutter contre les addictions au travail.

Les consultations individuelles

Avec l’accord du salarié, votre médecin du travail peut proposer une consultation avec le médecin addictologue de l’ASTE dans le centre dont dépend le salarié. Elle a pour but, en discutant, de lui faire prendre conscience de la réalité de l’addiction et l’informer sur les possibilités de prise en charge ambulatoire. Plusieurs consultations sont parfois nécessaires.

Les interventions de prévention en entreprise

Elles sont faites à la demande du médecin du travail et/ou de l’entreprise, souvent dans le cadre de journées centrées sur un sujet précis de santé publique. Ces sensibilisations collectives sont l’occasion d’échanger avec les salariés.

Les ateliers prévention

Notre atelier prévention « Usage de substances modifiant les capacités d’attention et le comportement en milieu professionnel », destiné aux chefs d’entreprise, responsables de service, CHSCT, délégués du personnel, etc. permet de faire le point avec notre médecin addictologue : 

  • Comment aborder, avec vos salariés, la question de l’usage de substances pouvant entraîner des risques pour leur santé et des risques au travail (alcool, tabac, cannabis etc.)
  • Comment faire, collectivement et avec chacun d’eux, en cas de situation à risque ?
  • Comment établir une démarche de prévention ?

Les ateliers prévention sont inclus dans la cotisation des adhérents de l’ASTE. L’inscription est facile et rapide, directement sur ce site internet.

 

 

publié le 06/02/2018